Note du Lierre « Relance économique post-crise : engager un nouveau virage écologique et social »

La crise sociale et économique ouverte en 2020 par la pandémie du Covid-19 a révélé la fragilité du système économique mondialisé et prédateur dans lequel nous vivons. Elle révèle également à ceux qui l’ignoraient la réalité de l’état du service public après des années de coupes budgétaires, en particulier dans le secteur sanitaire et médico-social.
Face aux peurs, aux réflexes sacrificiels et au mépris de l’élite dirigeante, la crise a aussi révélé le courage, le dévouement, l’esprit de créativité et de solidarité de millions de citoyens, travailleurs professionnels de santé et fonctionnaires.

Ces dynamiques de vie, profondément démocratiques, sont les seules qui nous permettront de répondre aux chocs à venir. Elles doivent nous permettre de refonder notre contrat social et d’adapter en conséquence notre service public.

En partenariat avec la Fondation de l’Écologie Politique, le Lierre a monté un groupe de travail afin de proposer une analyse la crise systémique que nous traversons et de formaliser les lignes directrices de cette transformation de l’action publique. Cette note constitue une première contribution.

L’Etat providence doit se muer en Etat de résilience écologique. L’Etat, les collectivités territoriales, les différentes institutions publiques, les organismes de sécurité sociale doivent être engagés dans cette transformation.

Retrouver la première note de ce projet de réflexion, co-écrite par Le Lierre et la Fondation de l’Ecologie Politique « Relance économique post-crise : Engager un nouveau virage écologique et social plutôt qu’une fuite en avant destructrice » à l’adresse suivante :

http://www.fondationecolo.org/blog/VirageEcologique

Nos travaux prennent le contre-pied du gouvernement en proposant des mesures opérationnelles immédiatement pour impulser une relance qui construise un État écologiquement et socialement plus résilient. 

Le plan s’articule autour de 7 grands objectifs:

  1. un plan de relance de l’investissement public orienté vers l’urgence climatique
  2. une transformation de la démocratie sociale
  3. une évolution du marché des biens et services pour répondre à l’urgence écologique
  4. une relocalisation de la production sans attenter à l’environnement
  5. un développement des circuits courts d’approvisionnement
  6. un sauvetage des entreprises en difficultés et un soutien à la transformation des secteurs économiques pour les rendre compatibles avec les contraintes écologiques
  7. une lutte contre le chômage de masse centrée sur l’émancipation par la coopération et la compétence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *