Communiqué : « L’heure de la sobriété »

Les fonctionnaires et experts du Lierre lancent leur première série de notes sur la transformation écologique des politiques publiques, par une note de Dominique Méda sur la sobriété.


COMMUNIQUÉ DE PRESSE du 6 septembre 2022

« L’heure de la sobriété » : Les haut-fonctionnaires du Lierre lancent leur première série de notes sur la transformation écologique des politiques publiques


Le Lierre, le réseau écologiste des fonctionnaires et des experts des politiques publiques, lance à la rentrée 2022 « L’heure de la sobriété », une première série de notes de décryptages et de propositions concrètes pour la transformation écologique des politiques publiques françaises.
Dominique Méda, sociologue et membre du Comité d’orientation du Lierre signe une première Note de cadrage intitulée « Sobriété : sortir du mythe et passer à l’action », et revient sur la définition de la sobriété, comme théorie économique et projet de société. Cette note est aussi publiée sous la forme d’une tribune dans l’Obs.
Le texte insiste sur une approche : « La bonne volonté des individus ne suffira pas. On le voit, il s’agit de susciter la mise en œuvre de nouveaux dispositifs, de nouvelles valeurs, de nouveaux cadres cognitifs, de nouveaux critères, d’une nouvelle éthique. Mais des politiques publiques accommodantes sont également nécessaires. »


Le cadrage théorique de Dominique Méda sera suivi de près par une Note n°2, centrée sur l’énergie et opérationnelle, intitulée « Organiser une sobriété énergétique collective ». Elle est signée par le Groupe « Énergie » du Lierre piloté par Messieurs Guillaume Denis et Lucas Robin-Chevallier et composé de haut-fonctionnaires d’Etat, territoriaux et européens.
Cette deuxième note formule une série de préconisations et un ordre de priorité (« cet hiver », puis à plus long terme) pour un plan de sobriété global, socialement juste, incluant toutes les parties prenantes : l’État, les Collectivités territoriales, les Institutions publiques, les acteurs économiques et les citoyens-consommateurs.
Une ébauche de cette note a été présentée le 29 août lors d’une audition du Lierre et d’autres acteurs non-gouvernementaux, par une délégation ministérielle (CGDD, Ministère de la Transition écologique et Ministère de la Fonction publique) chargée de réfléchir aux politiques de sobriété.

Retrouvez ci-dessous la note n°1 du Lierre, écrite par Dominique Méda :